Pour commencer, Quelques chiffres :

  • 30 mètres de long
  • 6 mètres de large (8 mètres pour la grange)
  • 5,60 mètres de pente par côté
  • 320 m² de surface
  • 1866 : Année de construction

Nous avons estimé que notre projet de rénovation devait commencer par la rénovation de la toiture, et ce pour plusieurs raisons :

  • Premièrement : Partir sur une base saine pour l’agencement de l’étage, et donc d’éliminer toute fuite possible.
  • Deuxièmement : Le projet débutait mi-Juillet, période la plus appropriée pour ce type de travaux
  • Enfin : Cela nous laissait un surplus de temps pour la réflexion (Calendrier des travaux, modification et affinage des plans, choix des matériaux [fenêtres, isolation, chauffage …],
    etc. …)

Pour mettre en oeuvre cela, l’outillage :

  • Du personnel motivé (le plus important ! ou presque.. )
  • Du courage
  • Du bon sens
  • Du temps
  • Un échafaudage (fortement conseillé…)
  • Un palan électrique, ou tout autre moyen de levage
  • Outils standards : marteau, clous, équerre, niveau, etc. … (rien d’extraordinaire 😉 )

On attaque… Première étape :

Le dépoilage !

Les beaux jours sont là, la motivation est présente, ainsi qu’un mois de « vacances » devant nous.

echaffaudage cote facade de la ferme

L’echaffaudage prêt côté facade

Mise à nu de la toiture

On commence à dénuder l’ancienne toiture

détuilage - suite

On continue à détuiler ce vieux toit

echaffaudage et palan

L’échaffaudage, le palan et Justin

le palan électrique

Ce gentil palan nous aide a descendre proprement les anciennes tuiles

Les anciennes tuiles de la ferme

Le début des vielles tuiles, descendu en une journée

suite

Voila un premier versant de toiture mis à nu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous commençons donc par retirer les tuiles et les stockons proprement car ces dernières trouverons prochainement acquéreur.

La première journée se solde par la mise à nue de la grange, ce qui nous permet de nous rendre compte de l’ampleur de la tâche. En effet, après nettoyage (la toiture était pleine de mousse), nous constatons que certaines voliges (liteaux) et chevrons devront être remplacés, ce qui n’avait pas été prévu initialement, la charpente ayant l’air en bon état.

Nous consacrons la première semaine à la mise à nue de la façade du bâtiment.

 

mise à nu du toit

Le même versant du toit de la ferme sans ses vielles tuiles, côté rue

Inspection

Nos « experts » inspectent le vieux toit

un peu de repos

Les heureux propriétaires se reposent un peu

Anciennes tuiles de la ferme

Voici toutes les vieilles tuiles (côté facade…)

Le premier côté de toiture enfin à nu

Le premier côté de toiture enfin à nu

 

 

 

 

 

 

Deuxième étape :

La livraison

Notre consultation de fournisseurs de matériaux nous a amené à commander notre toiture (aussi bien les tuiles que les éléments de charpente) à la société BIGMAT de Mézériat. Nous en reparlerons ultérieurement.

Nous nous sommes fait livrer de la totalité des matériaux nécessaires à la rénovation de la toiture.

Ces matériaux ont donc été stockés sur le terrain pour les tuiles, et sous abri pour le reste.

Livraison toit - charpente

Le premier camion de livraison arrive

Le camion est calé, on peut commencer

Le camion est calé, on peut commencer

Livraison - suite

Livraison des premières tuiles et des éléments de charpente

Camion 2

Le deuxième camion avec le reste des tuiles

Magasin BigMat de mezeriat

BIG MAT de Mézériat, parfait ! Ils ont vraiment été très bien et très pro !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Troisième étape :

La pose de la nouvelle couverture

Après avoir changer les éléments en mauvais état et rectifié la volige, renfoncé les clous… Nous avons posé le pare-vapeur. Ce dernier se déploie facilement mais reste cependant exposé au vent, et il faut donc poser les contre-liteaux sans tarder afin de le maintenir en place. Le pare-vapeur est au préalable agrafé sur la volige pour facilité sa pose.

pare-vapeur

On déroule le pare-vapeur

pare-vapeur posé

Le pare-vapeur déroulé et agraffé

 

 

 

 

 

Puis vient le moment de la mise en place des liteaux, que l’on pose selon un pureau (Quelques infos chez wikipédia) bien précis. En effet, cela va permettre un pose précise des tuiles qui auront ainsi toujours le même écartement. Nous détaillerons plus loin comment respecter facilement cet écartement.

test de pose

Test de Pose pour avoir le bon écart

Pose

La pose vu du dessous

Monté et pose

C’est partis ! On monte et on pose ces nouvelles tuiles 🙂

 

 

 

 

 

 

 

La pose des liteaux sur une toiture ancienne doit se faire en deux temps.

1- Aligner les liteaux en respectant le pureau, il faut bien penser à ne pas enfoncer complètement les clous !
2- Une fois les liteaux posés, il faut bien les caler pour rattraper le niveau, car les chevrons auront travaillés avec le temps et la toiture ne sera plus totalement droite (trous, bosses…). Pour caler la toiture, il faut poser plusieurs longueurs de liteaux afin de pouvoir corriger les défauts apparents. Pour ce faire, il faut utiliser des cales d’épaisseurs différentes que l’on vient insérer entre le liteau et le contre-liteau. Une fois le calage effectué, on peut clouer correctement le liteau et procéder à la pose des tuiles.

pose des rives au bord

La pose des rives côté rue

avancée

Ca avance et ça prend forme !

toiture neuve

Notre nouvelle toiture vue de loin 🙂

Calage de niveau

Le calage de niveau de la nouvelle toiture de la ferme

Mise a niveau du toit

Calage, suite !

calage, fin

On cale et on cale ! 🙂

allignement liteau

Vue de la mise à niveau des liteaux

L'ampleur de la tâche...

L’ampleur de la tâche…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons arrêté la couverture à la grange car elle nécessitait un travail beaucoup plus conséquent.

Quatrième étape :

La grange…

L’état de la grange a réclamé une attention et un traitement particulier, dû à son affaissement de près de 30cm en son milieu !

depoillage arriere

On dépoille l’arrière de la grange

faitière

La faitière de la grange

dégâts

Les quelques dégâts du toit de la grange…

estimation

On étudie la situation, calmement..

 

 

 

Nous avons donc commencé à redresser certaines parties en calant par le dessous les chevrons, ce afin de rattraper au maximum cet écart.

Au cours de ces travaux, nous nous sommes aperçu que la faîtière (poutre centrale) était fortement attaquée en plusieurs point, ce que nous ne pouvions voir avant démontage.

Mauvaise surprise

Il y a quand même deux trois trous 😦

destruction pour mieux

Donc, on détruit et on répare

 

 

 

 

 

Nous avons donc remplacé cette poutre longue de plus de 8 mètres par 4 madriers fixés entre eux.

Nous avons également remplacé les éléments de la charpente sortant du pignon, car le bout des poutres était en très mauvais état. Nous les avons remplacé par des bouts de bastaing.

 

faitière

On retire et on remplace

faitière mécano

Un peu de mécano et on devrait y arriver 🙂

mise en place d'un faitière

On enlève l’ancienne et on met en place la nouvelle faitière de la ferme

faitière

On continue sur (ou plutot, sous) la faitière

L'ampleur de la tâche...

L’ampleur de la tâche…

Et on continue. Va falloir boucher ces trous !

Et on continue. Va falloir boucher ces trous !

détail faitière

La ferme a sa nouvelle faitière, on peut continuer la toiture 🙂

nouvelle faitière

Et voila la nouvelle faitière !

construit

On remonte le tout 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois ce travail terminé, qui nous aura pris au passage environ 2 semaines de travail, nous avons procédé à la pose de la nouvelle couverture, de la même manière qu’expliqué précédemment.

Cinquième partie :

Les intempéries… 😦

Petit aparté pour vous faire part de notre mésaventure climatique.

Mi-Août, nous avons subi une série d’orage très violents accompagnés de fortes précipitations. Nous avions néanmoins prévu ces intempéries en installant des bâches dans le grenier pour éviter tout dégât des eaux.

Malgré cela, et une ouverture d’à peine 50cm dans la toiture, nous avons écopé environ 500 litres d’eau après un week-end de pluie intense ! (pas à la main, je vous rassure… )

déluge

Un petit déluge mi-Aout nous fait prendre du retard

Le problème est que nous n'avons pas réellement de toit...

Le problème est que nous n’avons pas réellement de toit…

faut écoper

Résultat, un étage à écoper

On écope

On écope, mais pas à la main 😉

Enfin fini d'écoper.

Enfin fini d’écoper.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sixième étape :

Dépoilage (suite et fin !)

Une fois la grange terminée, nous avons continuer à retirer l’ancienne toiture. Nous avons également abattus les trois cheminées existantes. Nous en construirons une ultérieurement.

Le toit avance

Rebelotte : on pose on cale et on fixe !

Encore du TAF

Encore du travail en perspective !

On avance ou on stagne ?!

On avance ou on stagne ?!

Ca bosse dur !

Voila le proprio qui se maquille plutôt que de travailler…

la belle faitière

La nouvelle faitière de la ferme en bien meilleure forme 🙂

 

 

toit de ferme

Pose de la faitière

pose de faitière

Mise en place de la faitière, sur la grange

Aide détuilage

Un peu d’aide au dépoilage du deuxième côté de la ferme

tour en brouette

Et il joue avec les outils maintenant !

Détuilage suite

Et on continue de détuiler

On détuile encore et toujours

On détuile encore et toujours

Détuilage, fin :)

Détuilage, fin 🙂

 

Entre temps, les tuiles de l’ancienne toiture ont trouvées acquéreur.

Septième étape :

La pose finale

Pas la pause hein !

Comme nous l’avions fait pour le premier versant de toiture, nous avons recouvert le toit de sa nouvelle couverture et en avons profité pour poser de concert la dernière rangée et la faîtère.

Remise en etat

Remise en état du toit avant toute chose

vue ensemble

Petite vue globale de rénovation

comparaison

Petite comparaison rapide

remise en etat (bis)

Quelques réparation avant pose des contre-liteaux

pré-pose parevapeur

C’est ok, on va pouvoir poser le pare-vapeur

pare-vapeur

On déroule le pare-vapeur

pare-vapeur agraffé

Pare-vapeur posé et agraffé

pose et calage liteaux

Calage et pose des liteaux

contres liteaux

Pose des contres liteaux

calage liteaux

Les liteaux calés vu de la goutière

Calage (suite)

On continue de bien caler tout ça !

Mise à l'équerre

On fait en sorte d’être le plus à l’équerre possible..

La pose

Aller ! On pose !

pureau / pose-liteaux

Voici les gabarits d’écart pour la pose des liteaux (pour le pureau)

Pose des liteaux

On continue à bien tout poser

vue d'ensemble

Vue d’ensemble de la pose des liteaux

Tuiles : préparation

On amène et prépare les tuiles, on va pouvoir y aller !

pose tuiles

Les tuiles sont sur toit de la ferme, on peut finir 🙂

 

2 Décembre : Jour de l’anniversaire du Justin, demi-tuiles, rives, frontons… FIN DE LA TOITURE !

Quelques remerciements :

Pour ce gros morceau que fût la toiture de la ferme, nous tenons à remercier Bernard (dit BB, échafaudage, charpente, tuiles, etc. … un peu de tout en fait), Olivier (toiture & cheminées),Philippe et Christophe (dépoilage et charpente)
Merci à tous pour ces précieux coup de main !

Publicités